Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Liens transversaux haut

En quelques lignes

Actualisation : mars 2014 - Patricia Doublet
 

Au 31 décembre 2011, l'Aquitaine compte 346 200 établissements (hors secteur de la Défense), soit 6 % des établissements de la France métropolitaine. Sept sur dix n'emploient pas de salarié, un sur quatre en compte moins de dix et à peine un demi pour cent atteint au moins la centaine de salariés.

Les activités de commerce, transports et services divers concentrent 53 % des établissements, l'agriculture, la sylviculture et la pêche 17 %, l'administration publique, l'enseignement, la santé et l'action sociale 14 %, la construction 10 % et l'industrie 6 %. Seules la part de l'agriculture et, dans une moindre mesure, celle de la construction sont supérieures à celles observées pour la France métropolitaine. Le potentiel économique régional est essentiellement localisé en Gironde et dans les Pyrénées-Atlantiques. La Gironde regroupe 42 % des établissements aquitains et 46 % de ceux du commerce.

En 2013, forte hausse de créations d'entreprises dans les services

En 2013, 30 600 entreprises voient le jour en Aquitaine, dont une sur deux en Gironde. Ce nombre de créations augmente de 4,6 % par rapport à 2012. Les services aux particuliers affichent la plus forte hausse (+ 7,6 %). Les créations progressent nettement aussi dans les services aux entreprises (+ 6,6 %), Le secteur de la construction attire à nouveau les nouvelles entreprises, leur nombre progresse de 3,4 %, après une chute de 9 % en 2012. Par contre, le nombre de créations d'entreprises reste stable dans l'industrie et le secteur "commerce, transports, hébergement et restauration".

Une entreprise nouvelle sur deux exerce une activité de services, en majorité de services aux entreprises, et une sur quatre s'établit dans le secteur des activités de commerce, transports, hébergement et restauration. En 2013, 15 400 Aquitains se sont lancés dans une aventure d'auto-entrepreneur. Plus de la moitié s'engagent dans les services, 26 % dans le commerce, transports, hébergement et restauration, 13 % dans la construction et seulement 5 % dans l'industrie.

En Aquitaine, en 2011, 53 % des entreprises nées en 2006 ont fêté leur 5e anniversaire. Lorsque le créateur a entre 30 et 40 ans, le taux de survie est le plus élevé (59 %). Lorsqu'il est plus jeune, moins de 30 ans, 47 % des nouvelles entreprises existent toujours au bout de 5 ans.

Augmentation des défaillances d'entreprises en 2013

En Aquitaine, 3 400 entreprises font, en 2013, l'objet d'un jugement prononçant soit l'ouverture d'une procédure de redressement, soit directement la liquidation judiciaire (source : Banque de France). Ce nombre augmente de 2,8 % par rapport à 2012. Un quart des défaillances d'entreprises concerne la construction et un autre quart le commerce. Dans le premier secteur, leur nombre augmente de 9 %, tandis que dans le second, il est quasiment stable. Au contraire, les défaillances diminuent nettement dans le secteur de l'hébergement-restauration (- 9 %) et dans l'industrie. Dans la région, la Dordogne et les Pyrénées-Atlantiques bénéficient d'un recul des défaillances. Dans les trois autres départements, le nombre de défaillances augmente, en particulier en Gironde (+ 10 %).

Légère hausse de l'artisanat dans le sud de la France

Au 1er janvier 2013, l'Aquitaine compte 65 400 entreprises artisanales, soit 6 % du total France métropolitaine. Ce nombre progresse de 3 % par rapport à début 2012.

Alors qu'elle se place au 6e rang des régions françaises pour sa population, l'Aquitaine occupe le 4e rang pour ses entreprises artisanales, derrière l'Île-de-France, Rhône-Alpes et Provence - Alpes - Côte d'Azur et juste devant Languedoc-Roussillon. Comme dans toutes les régions situées au sud de la France, le tissu artisanal aquitain est particulièrement dense : 198 entreprises pour 10 000 habitants. Cette densité place l'Aquitaine au 7e rang des régions métropolitaines, derrière la Corse, Provence - Alpes - Côte d'Azur, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Limousin et Rhône-Alpes.

Les entreprises artisanales exercent principalement leur activité dans le secteur de la construction (43 %).

Les dépenses de R&D : 1,5 % du PIB

Les dépenses intérieures de recherche et développement (DIRD) des administrations publiques et des entreprises de l'Aquitaine s'élèvent à 1,34 milliard d'euros en 2011. Ce montant représente 1,5 % de la valeur du produit intérieur brut régional et 3 % des dépenses de R&D nationales. Il place l'Aquitaine au 7e rang des régions françaises, devancée par l'Île-de-France, Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, Provence - Alpes - Côte d'Azur, Bretagne et Languedoc-Roussillon. En Aquitaine, comme dans la plupart des régions, les dépenses du secteur privé (63 % des dépenses de R&D totales) sont supérieures à celles des administrations. Près de la moitié de ces dépenses concernent les industries manufacturières de haute technologie (pharmacie, informatique - électronique et optique, construction aéronautique et spatiale).

En Aquitaine, 13 750 personnes sont impliquées dans les travaux de R&D en 2011. Parmi celles-ci figurent près de 8 170 chercheurs, soit 3,3 % des effectifs nationaux. Comme pour les dépenses, mais dans une moindre mesure, les effectifs de chercheurs sont plus élevés dans les entreprises (56 %) que dans les administrations publiques. Dans le secteur privé, plus d'un chercheur sur deux travaille au sein d'une entreprise d'au moins 1 000 salariés. Près des deux tiers des chercheurs effectuent leurs travaux dans des industries manufacturières de haute ou moyenne-haute technologie.