Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Liens transversaux haut

Espérance de vie et espérance de vie en bonne santé

Mise à jour : 18 décembre 2012

Résumé

L'espérance de vie à la naissance continue de s'améliorer. Ces résultats sont comparables à ceux des pays voisins, mais un peu inférieurs à ceux des pays nordiques. Les écarts d'espérance de vie entre hommes et femmes demeurent importants mais se réduisent pour l'espérance de vie en « bonne santé ».

Graphique

Espérance de vie et espérance de vie « en bonne santé » à la naissance en France

Espérance de vie et espérance de vie « en bonne santé » à la naissance en France

Enjeux

L'espérance de vie à la naissance comme l'espérance de vie « en bonne santé » c'est-à-dire sans limitation d'activité ou sans incapacité majeure répond à un enjeu de bien être, en mesurant les résultats globaux de la politique de santé. Les différences par catégories sociales témoignent des inégalités à prendre en compte dans ce domaine.

Analyse

En France métropolitaine, en 2010, l'espérance de vie « en bonne santé », c'est-à-dire sans limitation d'activités, depuis la naissance, est estimée à 63,5 ans pour les femmes et à 61,9 ans pour les hommes. C'est un résultat comparable à celui de pays voisins, mais un peu inférieur aux pays nordiques.

Les écarts d'espérance de vie à la naissance entre homme et femme sont plus importants - 84,9 années pour les femmes et 78,2 années pour les hommes en 2011 - bien que les gains en espérance de vie aient été plus rapides pour les hommes que pour les femmes ces dix dernières années.

Les écarts d'espérance de vie par catégorie sociale sont plus marqués chez les hommes que chez les femmes. Au milieu des années 2000, les cadres hommes avaient une espérance de vie à 35 ans de 47 ans contre seulement 41 ans pour les ouvriers. L'écart était deux fois moindre entre les femmes cadres et ouvrières (respectivement 52 et 49 ans).