Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Liens transversaux haut

Difficulté de lecture des jeunes de 15 ans

Mise à jour : 18 décembre 2012

Résumé

En 2009, 19,8 % des jeunes de 15 ans rencontrent des difficultés notables de lecture. La France se situe parmi les pays européens qui ont de mauvais résultats. Alors que l'objectif était une réduction de 20 % à l'horizon 2010, cette proportion de mauvais lecteurs a augmenté depuis 2000 où elle se situait à 15,2 %.

Graphique

Proportion de jeunes de 15 ans présentant de faibles compétences en lecture en 2009

Proportion de jeunes de 15 ans présentant de faibles compétences en lecture en 2009

Enjeux

Des élèves de 15 ans rencontrant de réelles difficultés de lecture pour les textes les plus basiques proposés ne peuvent utiliser la lecture comme un outil efficace pour progresser et accroître leurs connaissances et compétences en d'autres domaines. Cela risque de nuire à leur insertion sociale et à leur employabilité lorsqu'ils seront sur le marché du travail.

Analyse

Avec 19,8 % de jeunes de 15 ans rencontrant en 2009 des difficultés notables de lecture (niveau 1a et en dessous du test PISA), la France se situe parmi les pays européens ayant de mauvais résultats, comme la plupart des pays méditerranéens mais aussi l'Autriche et la République tchèque. Ces pays sont largement devancés par la Finlande (8,1 %), les Pays-Bas, la Pologne le Danemark (proches de 15 %), mais aussi, dans une moindre mesure, par l'Irlande (17,2 %), la Suède (17,4 %), la Hongrie et le Portugal (17,6 %) et la Belgique (17,7 %).

Alors que l'objectif était une réduction de 20 % de cette proportion à l'horizon 2010, celle-ci a augmenté depuis 2000 passant de 15,2 % à 19,8 % en 2009. La France n'est pas le seul pays européen dans ce cas : la Suède, la République tchèque et l'Irlande ont connu une dégradation semblable ou de plus forte ampleur.