Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Liens transversaux haut

Développement durable

Mise à jour : 21 décembre 2011

« Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs », est la définition donnée par le rapport de l'ONU « Notre avenir à tous » (1987) couramment appelé rapport Brundtland du nom du Premier Ministre norvégien qui présidait la commission mondiale chargée de l'établir. Répondre aux ambitions de l'humanité actuelle et future, sans sacrifier les plus démunis, est au cœur de cette ambition.

En France, comme dans la plupart des pays européens, une stratégie nationale de développement durable (SNDD) a été adoptée en 2003 par le Comité interministériel pour le développement durable. Après une révision en 2006 pour la mettre en cohérence avec la stratégie européenne (SEDD), une nouvelle stratégie pour la période 2010-2013 intitulée « vers une économie verte et équitable » a été adoptée le 27 juillet 2010 par le Comité interministériel pour le développement durable. Cette stratégie fixe des objectifs et est accompagnée d'indicateurs permettant d'en évaluer les résultats.

Un tableau de bord de 15 indicateurs phares, 35 indicateurs complémentaires (second niveau) et 4 indicateurs de contexte économique et social ont été retenus pour accompagner la stratégie nationale de développement durable. Ces indicateurs ont été choisis dans le cadre d'une commission de concertation organisée selon le modèle de la gouvernance à 5 du Grenelle de l'environnement.

En application du Grenelle de l'environnement, le suivi de la stratégie nationale de développement durable fait l'objet d'un rapport annuel remis au Parlement et rendu public qui s'appuie sur les 54 indicateurs du tableau de bord.

Les indicateurs de la stratégie nationale de développement durable 2010-2013

Globalement, alors que depuis 2000 la croissance économique par habitant, a été plus modérée pour la France que pour l'ensemble de l'Union européenne, une partie des pressions sur les ressources naturelles apparaît relativement maitrisée, en matière d'émissions de gaz à effet de serre et de productivité des ressources notamment. Cependant les engagements à plus long terme sont très exigeants. Parallèlement les pressions restent fortes sur la biodiversité qui continue à diminuer.

En termes de bien-être et de cohésion sociale, c'est un diagnostic contrasté que ces indicateurs font ressortir : l'espérance de vie en bonne santé a continué de s'améliorer et la France connaît un taux de pauvreté monétaire inférieur à la moyenne européenne ; en revanche le taux d'emploi des seniors reste faible et la part des jeunes de 16 à 25 ans hors emploi et formation élevée. La participation aux objectifs de développement durable au niveau mondial dits objectifs « du millénaire » nécessitera un effort accru, au moins en matière d'aide publique au développement.

Les définitions des indicateurs sont précisées dans le fichier excel « Données associées au graphique ».

Les indicateurs de contexte

Les indicateurs phares et complémentaires

Défi 1 - Consommation et production durables

 

Défi 2 - Société de la connaissance

 

Défi 3 - Gouvernance

 

Défi 4 - Changement climatique et énergie

 

Défi 5 - Transports et mobilité durables

 

Défi 6 - Conservation et gestion durable de la biodiversité et des ressources naturelles

 

Défi 7 - Santé publique, prévention et gestion des risques

 

Défi 8 - Insertion sociale, démographie et immigration

 

Défi 9 - Défis internationaux en matière de développement durable et pauvreté dans le monde

Haut de page