Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Liens transversaux haut

Commerce de gros

Définition

Le commerce de gros consiste à acheter, entreposer et vendre des marchandises généralement à des détaillants, des utilisateurs professionnels (industriels ou commerciaux) ou des collectivités, voire à d'autres grossistes ou intermédiaires, et ce quelles que soient les quantités vendues.
Les intermédiaires du commerce de gros mettent, quant à eux, en rapport les acheteurs et les vendeurs (ou bien exécutent des opérations commerciales pour le compte d'un tiers), sans être eux-mêmes propriétaires des marchandises (il s'agit des commissionnaires, courtiers, agents commerciaux, représentants non salariés, etc.). Les centrales d'achats, autres intermédiaires du commerce, peuvent, quant à elles, être propriétaires des marchandises, qu'elles cèdent alors à leurs adhérents et à leurs affiliés pour une marge de commerce très faible.

Presque tous les biens peuvent donner lieu à un commerce de gros mais seuls certains d'entre eux sont commercialisés au détail (commerce de détail).

Remarque

Dans la NAF rév. 2, le commerce de gros est principalement décrit dans la division 46 « Commerce de gros, à l'exception des automobiles et des motocycles ».
Elle recouvre les groupes suivants :
- Intermédiaires du commerce de gros,
- Commerce de gros de produits agricoles bruts et d'animaux vivants,
- Commerce de gros de produits alimentaires, de boissons et de tabac,
- Commerce de gros de biens domestiques
- Commerce de gros d'équipements de l'information et de la communication
- Commerce de gros d'autres équipements industriels,
- Autres commerces de gros spécialisés.
- Commerce de gros non spécialisé
Les activités de commerce de gros de véhicules et équipements automobiles et de motocycles sont classées dans la division 45 « Commerce et réparation d'automobiles et de motocycles ».